Ma Sexualite
mice

Enseignants

  • Taille du Texte

Éducation sexuelle pour les jeunes présentant des déficiences intellectuelles

 

Les personnes présentant des déficiences ont les mêmes désirs et besoins sexuels que tout le monde. Ces guides uniques de www.masexualite.ca fournissent des ressources et des renseignements pour les enseignants qui offrent l’éducation sexuelle aux jeunes présentant des déficiences intellectuelles ou physiques.

Qu'est-ce qu'une déficience intellectuelle?

Les personnes présentant une déficience intellectuelle, laquelle se définit également comme des troubles d’apprentissage, connaissent une gamme de difficultés, qui peuvent être qualifiées de légères à moyennes, en passant par des limitations graves de fonctionnement. La déficience intellectuelle peut également être décrite comme étant un fonctionnement intellectuel sous la moyenne en ce qui concerne la communication, les aptitudes sociales, la santé et sécurité et les aptitudes scolaires fonctionnelles.

La déficience sur le plan du développement est le terme utilisé pour décrire des déficiences graves à long terme pouvant être attribuées à un retard sur le plan mental ou physique, qui se manifeste avant l’âge de 18 ans.

Le terme est couramment utilisé pour faire référence aux déficiences touchant le fonctionnement quotidien dans au moins deux des domaines suivants :

  • capacité de mener une vie indépendante;
  • autosuffisance économique;
  • apprentissage;
  • mobilité;
  • langage réceptif et expressif;
  • capacité à prendre soin de soi;
  • auto-détermination.

En général, une personne a des troubles d’apprentissage quand elle présente un écart entre ses capacités intellectuelles et ses réalisations. La personne présentant des troubles d’apprentissage peut être d’une faible ou d’une forte intelligence, mais son niveau d’apprentissage est inférieur à la moyenne en raison d’un trouble de traitement de l’information. 

La personne déficiente sur le plan du développement présente un retard mental grave et  chronique qui peut limiter son succès dans plusieurs domaines principaux de la vie et cette déficience commence dès l’enfance. Habituellement, on dit des personnes présentant une déficience mentale, une paralysie cérébrale, des troubles du spectre autistique, des troubles divers génétiques et chromosomiques, comme les syndromes de Down, de l’X fragile et d’alcoolisme fœtal, qu’elles ont des déficiences sur le plan du développement. Les déficiences sur le plan du développement sont souvent classées comme étant graves, profondes, moyennes ou légères, selon le soutien dont la personne atteinte a besoin.

Les déficiences d’apprentissage sont des déficiences sur le plan du développement. Les gens aux prises de déficiences d’apprentissage présentent des troubles mentaux chroniques. Cependant, ils ne sont pas retardés mentalement. Essentiellement, leur intelligence se situe dans la moyenne ou supérieure à la moyenne, mais ils ne peuvent tout simplement pas apprendre à partir de certains modes d’apprentissage et doivent compenser pour cette déficience.

Les personnes déficientes ont les mêmes besoins et désirs sexuels que la majorité des gens. Entre 60 % et 90 % des gens présentant des déficiences légères déclarent vouloir se marier et avoir des enfants dans l’avenir.

L’éducation sexuelle est particulièrement importante en raison du taux élevé d’agressions sexuelles chez les personnes atteintes d’une déficience intellectuelle. Certaines statistiques laissent entendre qu’une proportion aussi élevée que 80 % des femmes et 50% des hommes présentant une déficience intellectuelle sont agressés sexuellement avant l’âge de 18 ans. Il est donc essentiel d’enseigner des aptitudes aux personnes atteintes de déficience intellectuelle pour qu’elles ne soient plus des victimes et qu’elles soient plus en mesure de déclarer ces agressions lorsqu’elles se produisent.

Stéréotypes associés aux personnes atteintes d'une déficience intellectuelle

Stéréotypes courants associés aux personnes atteintes de déficiences intellectuelles en ce qui concerne la sexualité :

1. Elles demeureront des enfants pour toujours;
2. Elles sont et seront toujours asexuées;
3. Elles sont incapables de comprendre leurs désirs sexuels;
4. Elles ont des pulsions sexuelles qui ne se maîtrisent pas;
5. Elles sont des déviants sexuels potentiels et on ne devrait pas leur enseigner l’éducation sexuelle dans l’éventualité où cela leur donnerait des idées.

Difficultés liées à l'enseignement de la santé sexuelle aux élèves présentant des déficiences intellectuelles

Environ 90 % des personnes atteintes de déficience intellectuelle ont de la difficulté avec les idées abstraites. Ce qui veut dire qu’elles pourraient avoir des problèmes à visualiser et à se représenter des images dans leur tête. Par conséquent, lorsqu’elles entendent parler une personne, elles peuvent souvent répéter ce qu’elles ont entendu, mais pourraient ne pas tout comprendre.

Il est également très important de faire montre des normes sociales et de les expliquer. Par exemple, si nous serrons dans nos bras une personne présentant une déficience intellectuelle parce qu’elle a fait ses tâches dans la maison, mais que nous n’expliquons pas le lien, elle pourrait en tirer la conclusion qu’il est approprié de serrer quelqu’un dans ses bras sans raison.

L’éducation sexuelle dans la salle de classe brise la norme sociale, parce que des problèmes privés font l’objet de discussion dans un endroit public. Par conséquent, il se peut que certains élèves en quittant la salle de classe fassent quelque chose d’inapproprié dans le corridor. Il est donc important de toujours souligner les normes sociales appropriées et de faire la différence entre les endroits privés et publics.

Chaque personne ayant une déficience intellectuelle apprend différemment. En enseignant la santé sexuelle, il est judicieux d’enseigner le même contenu de façons différentes, plutôt que de n’utiliser qu’une démarche, et d’enseigner plus lentement. 

Éléments à envisager au moment d’enseigner l’éducation sexuelle aux jeunes déficients intellectuels :

  • Manque de connaissances sur les problèmes sexuels. L’information peut provenir de pairs mal informés plutôt que de sources fiables comme des livres, les parents ou les enseignants. Les parents et les enseignants ont été dans le passé moins enclins à discuter de sexualité avec les jeunes présentant des déficiences;
  • L’âge mental peut être inférieur à l’âge physique;
  • Leur rythme d’apprentissage peut être plus lent;
  • Ils peuvent courir plus de risques d’agressions sexuelles parce qu’ils font totalement confiance aux autres et ont tendance à être très obéissants. Ils peuvent également être plus dépendants de leurs parents et de leurs tuteurs;
  • Ils peuvent être surprotégés par leurs parents ou leurs tuteurs. Ils pourraient disposer de moins d’occasions de moments intimes avec eux-mêmes ou une autre personne;
  • Les idées abstraites (par ex. : qu’est-ce que l’amour?) ou la compréhension des conséquences à long terme d’une grossesse ou de certaines infections transmissibles sexuellement pourraient leur donner du fil à retordre;
  • Les jeunes présentant des déficiences intellectuelles pourraient avoir de la difficulté à faire la différence entre les comportements à adopter en public par rapport à ceux en privé ou entre les parties du corps intimes par rapport à celles qui peuvent être montrées en public.
Lignes directrices pour l'enseignment de la santé sexuelle aux  élèves présentant des déficiences intellectuelles 

Répéter, répéter et répéter encore. Il est important de répéter souvent lorsqu’on enseigne aux jeunes atteints d’une déficience intellectuelle. Vous pouvez répéter le même concept à partir d’angles différents pour optimiser le potentiel de compréhension. Chaque leçon devrait commencer avec une revue de la (des) leçon(s) précédente(s).
 
Donner toujours des exemples concrets. Bon nombre d’élèves déficients intellectuellement ne saisissent pas les concepts abstraits comme l’amour ou le fait qu’une grossesse puisse donner lieu à un bébé neuf mois plus tard. Les exemples utilisés doivent être concrets, au mode présent et presque tangible. L’utilisation d’images et de vidéos constitue une bonne méthode.
 
Ne pas surcharger les élèves de renseignements. Il vaut mieux donner les renseignements à la petite cuillère. Si vous vouliez donner deux séances sur l’éducation sexuelle avec le groupe, planifiez-en quatre pour disposer de suffisamment de temps afin que les élèves emmagasinent l’information, posent des questions et entament une discussion. Vous pouvez également laisser passer quelques jours entre chaque leçon de façon à ce que les élèves aient le temps de réfléchir aux renseignements que vous leur avez donnés.
 
Vérifier si les élèves ont eu des classes d’éducation sexuelle auparavant (à moins que vous en soyez certain). Vous devriez commencer par l’essentiel.
 
Reconnaître que les élèves SONT des êtres sexuels et qu’ils peuvent l’exprimer de bien des façons. Pour la plupart des élèves, discuter de sexualité ne les incitera pas à avoir des relations sexuelles. Cela les rendra plus à l’aise et ils seront davantage informés sur le sujet dans l’éventualité où une occasion se présenterait.
 
Enseigner le droit de refuser. Les personnes déficientes peuvent parfois avoir été élevées de façon à être dociles.
 
Se rappeler que le contexte revêt une grande importance! En quoi l’information s’imbrique-t-elle dans leur vie de tous les jours? Discuter de situations sociales en tant qu’exemples.
 
Aider les jeunes à faire montre d’affection de façon appropriée, avec quelle personne et à quel endroit.
 
Discuter de masturbation. Il est important que tous les élèves comprennent le concept et la valeur de la masturbation (à moins que vos valeurs n’entrent en conflit avec cet aspect). Les élèves doivent savoir que la masturbation est saine et naturelle et qu’elle est tout à fait appropriée si elle est pratiquée au bon endroit, c’est-à-dire en privé. 

Une note à propos de la masturbation

Il est très important de prévenir des comportements sexuels comme la masturbation ou l’exposition de parties génitales en public, parce que de tels comportements sont illégaux. On répète souvent aux personnes atteintes de déficience intellectuelle de se masturber dans leur chambre à coucher plutôt qu’en public. Toutefois, les personnes atteintes d’une déficience intellectuelle ne peuvent pas devenir excitées ou atteindre un orgasme lorsqu’elles sont seules dans leur chambre. En effet, comme elles n’ont pas la capacité de visualiser des images dans leur tête, elles pourraient avoir besoin de stimulation visuelle (surtout les hommes).

Un moyen simple de résoudre cette situation serait de leur donner des images (pas nécessairement de la pornographie, mais des photos de magazines), de façon à ce qu’elles aient des sources de stimulation dans leur chambre