Ma Sexualite
mice

Santé sexuelle

  • Taille du Texte

Les drogues et l'agression sexuelle

 

Il existe des dizaines de drogues facilitant une agression sexuelle. Bien que ces drogues produisent des effets différents, la plupart d'entre elles présentent les éléments communs suivants :

Elles rendent la victime vraiment vulnérable : Si on vous met une de ces drogues dans votre boisson ou si vous en prenez volontairement, vous deviendrez vulnérable. La drogue vous rendra somnolente, vous affaiblira, fera relâcher vos muscles, et vous pourriez vous évanouir complètement. Vous serez probablement complètement inconsciente, ou du moins impuissante, pour empêcher quelqu'un de vous agresser sexuellement. La kétamine, une drogue utilisée aux fins d'agression sexuelle, peut même vous faire connaître un grand état de transe, au cours duquel vous serez éveillée, mais n'aurez presque pas conscience de ce que les gens font autour de vous ou de ce qui se passe.

Elles causent une perte de mémoire : La plupart de ces substances, y compris l'alcool, peuvent effacer plusieurs heures de votre mémoire et faire en sorte que vous ayez beaucoup de difficulté à vous rappeler ce qui s'est passé ou si vous avez subi une agression. Même si vous vous souvenez avoir eu une relation sexuelle avec quelqu'un, votre mémoire peut être trop floue pour vous rappeler si vous y avez consenti ou non. Vous pourriez être incertain(e) de vouloir déclarer ce crime. (Rappelez-vous que la loi stipule que vous pourriez être trop intoxiqué(e) pour avoir consenti à une relation sexuelle).

Elles sont difficiles à détecter : Bon nombre des drogues facilitant une agression sexuelle disparaissent de l'organisme très rapidement et la police ou un médecin pourrait avoir beaucoup de difficulté à les détecter. C'est pourquoi il est important de déclarer immédiatement un viol facilité par la drogue; plus vous attendez, plus il sera difficile de trouver des traces de drogue dans votre organisme.

Elles produisent des effets semblables à ceux de l'alcool : Si on vous met une de ces drogues du viol dans votre boisson à votre insu, vous aurez l'impression d'avoir trop bu ou de vous comporter comme une personne ivre. Certaines de ces drogues pourraient vraiment vous donner l'impression d'être en état d'ébriété avancé. Si vous prenez un verre en compagnie d'ami(e)s, ceux-ci pourraient ne pas réaliser que quelque chose ne va pas. Pire, vous pourriez même ne pas réaliser vous-même que quelque chose cloche. Certaines de ces drogues ont également des effets secondaires qui ressemblent aux effets du « lendemain de veille » (y compris la perte de mémoire). Ainsi, lorsque vous vous réveillez le lendemain, vous pourriez ne pas vous rendre compte que vous avez été droguée, mais certains effets indiquent que vous l'avez été.